Home Featured Une mère de famille américaine est licenciée après avoir fait un doigt d’honneur à Donald Trump
Une mère de famille américaine est licenciée après avoir fait un doigt d’honneur à Donald Trump

Une mère de famille américaine est licenciée après avoir fait un doigt d’honneur à Donald Trump

0
0

L’histoire a commencé le samedi 28 octobre sur la route qui mène au Trump National Golf Club. Une mère de famille, Juli Briskman, se promenait en vélo. Sur son  trajet, le cortège de SUV noirs du président américain des USA la dépassait. La mère de famille a fait un doigt d’honneur à ce dernier, immortalisé par un photographe. Juli n’avait pas d’ailleurs l’intention de s’excuser suite à son geste. Au contraire, elle a encore partagé cette photo sur les réseaux sociaux en l’utilisant comme photo de profil pour ses comptes Facebook et Twitter. Son employeur Akima LLC a décidé de licencier cette femme de 50 ans qui avait un poste de responsable marketing.

Pour la France, un doigt d’honneur à Macron serait une raison suffisante pour licencier un salarié ?

La loi aux USA est plus compliquée que celle en France. Faire un doigt d’honneur à Emmanuel Macron n’est pas une raison suffisante pour renvoyer un salarié : le geste est survenu dans la vie privée de l’employé. Par conséquent, l’employeur ne peut en aucun cas y intervenir. Mais il existe une exception : si le geste nuit à la productivité ou l’image de l’entreprise en question, le patron peut intervenir selon certains.

Le changement de la photo de profil sur les réseaux sociaux entraine-t-il un trouble objectif à l’entreprise ?

Légalement, cela ne représente pas une raison suffisante.

Même si l’employé est ami avec certains des personnels de l’entreprise. Par contre, si l’entreprise reçoit des plaintes ou des menaces à cause de ce geste, ce serait un dommage objectif pour la société.

Tous les citoyens ont droit à la liberté d’expression que ce soit avec les mots ou avec les gestes. En outre, l’employeur doit vérifier lui-même si l’expression, tel un doigt d’honneur, est abusive afin d’éviter un licenciement abusif. Un geste mal intentionné comme tel n’est pas régi par une règle fixe et cela dépend de l’endroit, de la situation ainsi que des personnes concernées.

Powered by themekiller.com