Home Economie Un rapprochement stratégique entre l’Iran et la Turquie
Un rapprochement stratégique entre l’Iran et la Turquie

Un rapprochement stratégique entre l’Iran et la Turquie

0
0

La conjoncture politique internationale et des intérêts économiques communs, ce sont les principaux facteurs qui poussent l’Iran et la Turquie à se rapprocher.

Des motivations capitales à l’origine du rapprochement Iran-Turquie

Le Kurdistan irakien, dont 13% de la population sont des Kurdes, a effectué un référendum d’indépendance le 25 septembre 2017. L’issue de ce référendum était la victoire écrasante du oui.

Même si l’indépendance de ce pays, désormais un Etat indépendant, n’a pas encore été proclamée, plusieurs conséquences dans des domaines très sensibles et des secteurs clés se profilent à l’horizon pour l’Iran et la Turquie.

L’éventualité d’une politique commune pour désapprouver et gérer cette nouvelle alternative a engendré une rencontre au sommet.  D’où la visite officielle du président turc Recep Tayyip Erdogan à son homologue iranien Hassan Rohani qui a eu lieu le 4 octobre dernier.

Actuellement en pleine gestion de crise politique interne après la tentative de coup d’État en 2016, le président turc Erdogan semble se focaliser sur la relation et le rapprochement avec son homologue iranien.

En plus des questions politico-diplomatiques et économiques, le rapprochement est inévitable entre l’Iran et la Turquie dans la mesure où, le Kurdistan iranien a des frontières avec ces deux grandes nations. Cette situation géographique accentue l’intérêt pour ces deux pays de gérer conjointement la situation dans la région dans les plus brefs délais au regard de l’évolution rapide des événements.

Une politique commune dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de stupéfiants ainsi qu’un projet de libre circulation monétaire entre les deux pays sans passer par les principales devises comme l’Euro et le Dollar sont d’ailleurs en cours d’analyse.

Powered by themekiller.com