Home Les Brèves Un Plérinais prend un an de prison pour avoir braqué un automobiliste qui se garait devant chez lui
Un Plérinais prend un an de prison pour avoir braqué un automobiliste qui se garait devant chez lui

Un Plérinais prend un an de prison pour avoir braqué un automobiliste qui se garait devant chez lui

0
0

Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc jugeait l’homme qui avait menacé à Plérin, un couple quadragénaire avec sa carabine. Il purgera une peine d’un an de prison.

 

Il réclame sa place par « coup de tête »

Les faits se déroulaient à Plérin, rue des Pêcheurs, dans la nuit de ce 14 janvier. Selon les informations qui ont été rapportées par le télégramme, un homme d’une soixantaine d’année avait menacé avec sa carabine, un couple de quadragénaires originaires du Finistère. Ces derniers se garaient sur une place de parking privé, appartenant à l’agresseur. Celui-ci, ivre, voyant le couple finistérien de loin, est sorti de ses gonds et a braqué l’automobiliste avec une carabine. Il brisa la vitre de la voiture avec la crosse de la carabine, donna un coup de tête à celui qui était assis sur le siège conducteur et rentra chez lui. Le couple fit appel à la Police qui interpella l’agresseur la nuit même. Celui-ci n’avait opposé aucune résistance. La police découvrit dans la cuisine, la carabine qui n’était pas chargée.

 

Un « retour à la Préhistoire » selon la partie civile

Une fois en garde à vue, le sexagénaire avait reconnu les faits. Toutefois, il ne se souvenait plus du coup de tête. Il lui avait donc été remis une convocation à comparaître devant le tribunal de Saint-Brieuc ce 26 avril. Il y était donc ce mercredi et expliquait qu’il en avait assez que les clients du restaurant occupent illégalement son parking. Mais très vite, le président du tribunal l’avait interrompu pour lui faire comprendre que ce n’est pas de cette manière qu’on règle ses différends. L’avocate de la partie civile a qualifié l’attitude de notre agresseur de « retour à la Préhistoire ». Elle a précisé que les évènements ont traumatisé l’épouse de l’homme agressé au point où son médecin a dû lui accorder huit jours d’interruption de travail. Le tribunal a condamné l’agresseur Plérinais à un an de prison avec sursis et à ses victimes, il devra verser la somme de 1724 euros.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com