Home Société Un baby-boom au département de l’Ille-et-Vilaine ?
Un baby-boom au département de l’Ille-et-Vilaine ?

Un baby-boom au département de l’Ille-et-Vilaine ?

0
0

Les statistiques de l’Insee informent que les derniers chiffres officiels sur la population de l’Ille-et-Vilaine atteignent un million et plus de personnes. Le nombre d’habitants augmente annuellement de façon considérable, mais comment et pourquoi ?

 

Accroissement de 10.000 habitants par an

Au 1er janvier 2017, environ 1.032.240 habitants sont recensés pour 2014, dans ce département de la région Bretagne en France. En moyenne, Ille-et-Vilaine compte 10.000 citoyens en plus pour une année de plus.

Des interprétations sont faites par le président de l’Université Rennes 2, Olivier David, un géographe. Après constat, le nombre de population ne cessera de croître d’ici 2040. En dépit de certaines communes qui voient leurs chiffres baissés, Rennes et ses périphéries risquent d’être surpeuplées avec cette croissance exponentielle par les migrations.

 

Les grandes villes sont plus habitées

Les analyses effectuées par Olivier David expliquent la dynamique démographique de cette population grandissante. En effet, les gens se concentrent surtout dans Rennes, la capitale, ainsi que dans les villes à forte économie et près des voies routières.

Dans ces agglomérations, l’existence de différentes sources de revenu est intéressante pour les migrants qui cherchent une meilleure situation, notamment financière. Par ailleurs, l’accès facile via les types de transport est un facteur influençant l’arrivée de la population. Il ne faut pas non plus oublier la politique de l’habitat. En l’occurrence, Vitré, non loin de Rennes, connaît une forte densité avec une économie attrayante. Goven, Guichen, Guignen se tournent aussi vers Rennes et sont en enclin. Il en est de même pour les communes à proximité de Saint-Malo comme Pleurtuit, Minihic-sur-Rance, Saint-Père, Lillemer, …., contrairement à Saint-Malo qui est au bord de la mer et commence à se dégrader démographiquement et économiquement.

Dans le nord (Saint-Malo, Dinard, sur la Côte d’Emeraude et dans la baie de Cancale) et dans le sud-est de l’Ille-et-Vilaine (autour de La Guerche-de-Bretagne), la démographie n’est pas touchée par cette croissance. Ces zones ont leur population qui vieillit, pourtant ils n’attirent

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com