Home Les Brèves Tir de missile de Pyongyang : Washington et Séoul répliquent
Tir de missile de Pyongyang : Washington et Séoul répliquent

Tir de missile de Pyongyang : Washington et Séoul répliquent

0
0

Mardi, la Corée du Nord a réalisé un tir de missile présenté comme une fusée de longue portée. La réplique ne s’est pas fait attendre car le lendemain, Washington et Séoul ont à leur tour simulé une attaque contre Pyongyang en tirant plusieurs missiles au large de la péninsule Coréenne.

Il s’agit d’un événement historique : c’est en effet la première fois que la Corée du Nord réussit le lancement d’un missile intercontinental (ICBM). C’est une avancée majeure pour ce régime dont le but est de représenter une menace nucléaire pour le sol continental américain. Le président de la Corée du Nord, Kim Jong-Un a d’ailleurs déclaré que le tir d’ICBM le jour même de la fête nationale américaine était un présent pour ces « salauds d’Américains ».

Une percée majeure pour la Corée du Nord

En janvier, le président Donad Trump avait assuré que Pyongyang ne serait jamais une menace directe pour les Etats-Unis. Mais en réussissant le lancement du Hwasong-14, la Corée du Nord a fait une avancée majeure dans son objectif puisque ledit missile pourrait atteindre l’Alaska selon les experts.  Il s’agit donc d’un défi géopolitique pour Washington qui va devoir réévaluer la Corée du Nord et la menace qu’elle pourrait représenter. En outre, le nombre d’essais nucléaires effectués de cet Etat faisant partie des plus isolés au monde s’élève à cinq et il possède des bombes atomiques. Sans compter que selon Kim-Jong Un, leur ICBM est capable de porter une grosse tête nucléaire.

Un avertissement sérieux

Selon l’agence sud-coréenne Yonhap, le tir de missile au large de la péninsule Coréenne était un avertissement sérieux à l’encontre de Pyongang. Par ailleurs, le président sud-coréen Moon Jae-In a déclaré qu’il s’agissait d’une réaction à la mesure de l’acte de provocation qui a été commis avec le lancement de cet ICBM. En outre, le Conseil de sécurité a déjà procédé à l’adoption de nombreuses résolutions ainsi que des sanctions en vue d’empêcher la Corée du Nord de poursuivre son programme d’armement et ses essais. Donald Trump a quant à lui demandé à Pékin de mettre fin à ce qu’il qualifie « d’absurdités » de la part de Kim Jong-Un.

Powered by themekiller.com