Home Santé Risques encourus chez les femmes enceintes et désert médical
Risques encourus chez les femmes enceintes et désert médical

Risques encourus chez les femmes enceintes et désert médical

0
0

Les risques encourus chez les femmes enceintes de plus de 30 ans

D’après l’enquête national périnatale 2016, la proportion de naissance chez les femmes âgées de 35ans et plus atteint désormais 21% en métropole. L’Age moyen des mères pour les naissances vivantes est de 30,4ans.

Pour ces mères, la grossesse n’est pas facile car l’âge de procréer est important pour le développement de l’enfant et la santé de la femme enceinte. L’Age des mères au moment de l’accouchement augmente de manière continue ce qui donne un impact négatif sur la fertilité.

Du côté de l’enfant, les risques de prématurité, de gémellité, de trisomie ou encore de complications de pathologies sont importants. Etant donné que l’utérus de la mère est assez âgé, les éléments nécessaires pour le développement du fœtus diminuent.

Du côté de la mère, le risque de surpoids, d’obésité est de 20% en métropole. Cela entraine des risques de maladies comme le diabète, la mortalité après l’accouchement. Pour les femmes qui prennent du tabac lors de la grossesse, les risques d’anomalies de croissance in utero est de 6% en 2016.

Plan du gouvernement français pour lutter contre le dessert médical.

Le premier ministre accompagné du ministère de la santé Agnès Berzyn présentera son plan pour lutter contre le dessert médicaux ce vendredi 13 octobre 2017 dans l’après- midi.

Le manque de médecin relève un grand problème pour des millions de français. Pour abolir ce problème, Edouard Philippe se rend à Chalus pour inaugurer sa maison de santé. D’ici cette après-midi, le gouvernement doublera les maisons médicaux et le développement des centres de santé. Le nombre de médecin est mal réparti en France or on compte plus de 215 000 médecins en 2015.

La France compte 910 maisons de santé qui sont majoritairement vides ou en attente d’un médecin généraliste. Ce nouveau plan consiste à répartir les médecins généralistes dans toutes les régions, encourager les étudiants à venir en zone sous-dense, le développement du pôle médecin… Cela reste à voir si ces solutions sont efficaces contre cette pénurie.

Powered by themekiller.com