Home Société Rennes : une population pauvre de plus en plus féminine
Rennes : une population pauvre de plus en plus féminine

Rennes : une population pauvre de plus en plus féminine

0
0

La belle Commune de L’Ille-et-Vilaine se trouve actuellement en péril, auquel les autorités concernées tentent de trouver des solutions. En effet, plusieurs ménages deviennent des familles monoparentales, surtout à mère monoparentale (une augmentation de 16% en 5 ans). Cependant, ces ménages sont très fragiles et généralement voués à la pauvreté. C’est ainsi que la proportion de femmes s’accroît dans la population pauvre.

Mère et chef de famille à la fois : tâches lourdes, voire insupportables

A l’issue d’une séparation des parents, c’est souvent la mère qui est à la charge des enfants. Pourtant, les familles monoparentales arrivent mal à gérer leur temps entre le travail et la famille, mais surtout leur revenu. C’est pourquoi, cette situation aggrave leur précarité.

Les mères-chefs font la course entre le travail et les enfants, qui sera d’autant plus difficile si leurs compétences professionnelles sont faibles, limitant les emplois et aboutissant même au chômage, ou si les enfants sont encore petits, nécessitant des crèches payantes. Malgré les pensions, les troubles financiers persistent, ayant des répercussions sur la vie familiale.

Des familles en mode « survivre dans l’insécurité »

Même si leur situation peut être passagère, les familles monoparentales vivent en difficulté, ou même, essaie juste de « survivre ». A la longue, leur situation de survie devient un mode de vie habituel, qui leur est alarmant, mais inévitable à cause de leur précarité.

Par ailleurs, leur dispersion dans Rennes est irrégulière, avec une plus forte concentration dans les agglomérations. Les quartiers surpeuplés disposent d’habitats à prix abordables. Les mères au foyer s’inquiètent toujours parce qu’au moindre faux mouvement de leur part (retard de paiement, absence au travail, …), elles seront répudiées et devront retourner à la case départ.

Ces personnes se trouvent dans le cercle vicieux du « toujours pauvres car précaires, et toujours précaires car pauvres ».  

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com