Home Les Brèves Rennes : Homicide involontaire sur une piste de ski, le procès est remis en délibéré
Rennes : Homicide involontaire sur une piste de ski, le procès est remis en délibéré

Rennes : Homicide involontaire sur une piste de ski, le procès est remis en délibéré

0
0

Les faits remontent à 2014, quand Filoa âgé de 7 ans, s’est fait tué sur une piste de ski par un jeune skieur en excès de vitesse. Le mercredi 21 juin, la cour, après avoir prononcé la peine, a remis le procès en délibéré pour le 27 septembre prochain.

 

12 mois de prison avec sursis

Les faits remontent au 6 mars 2014, année où Filoa, un petit garçon de 7 ans, s’était fait cogné par un skieur en excès de vitesse. Le choc était si violent que le petit en est mort malgré le fait qu’il ait porté un casque. L’auteur de cet homicide involontaire au moment des faits n’avait que 16 ans.

3 ans après, le jeune de 19 ans, adolescent à l’époque des faits est jugé devant un tribunal pour enfant pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement » par le parquet de Gap. Une peine de 12 mois de prison avec sursis a été prononcée contre le jeune skieur et le procès mis en délibéré jusqu’au 27 septembre prochain.

 

Une audience qui a servi de rencontre

Cette audience a permis aux deux parties de se rencontrer pour la première fois. « Ce sera la première fois que nous rencontrerons la personne qui a tué notre fils », dixit Livatan, le père du petit Filoa. Le jeune homme de 19 ans particulièrement désespéré n’a pas voulu se prononcer par rapport aux procès, pas plus que son avocat.

Il convient de souligner que même si les parents reconnaissent en la personne de l’accusé le tueur de leur enfant, ils mettent également en cause les responsables de la station de ski. Mais ces derniers, en Novembre 2016, ont bénéficié d’un non-lieu de la part de la chambre d’instruction de Grenoble. Un procès en appel des parents de Filoa avait alors été rejeté par la même cour. Pour Me Lahaie, avocat de la famille de Filoa, « il y a un refus de nommer des responsables, même partiels, mais responsables que sont les personnes chargées de la signalisation des pistes et de l’installation de ce radar indicateur de vitesse ».

Rendez-vous donc le 27 septembre prochain…

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com