Home Sport Rennes: Guidés par la haine, des supporters « ultras » ont troublé la ville
Rennes: Guidés par la haine, des supporters « ultras » ont troublé la ville

Rennes: Guidés par la haine, des supporters « ultras » ont troublé la ville

0
0

Le jour précédent le match de derby entre Rennes et Nantes, un regroupement de supporters de football « ultras » a créé la panique au sein du centre Rennais. Des commerçants de la zone ont rédigé une pétition qui a été envoyée aux responsables de la commune de Rennes. Certaines des personnes qui y ont posé leur signature sont très surprises du silence des autorités.

 

Des hommes masqués sèment la panique à Rennes

On en sait un peu plus sur les événements qui ont lieu dans la nuit du 27 janvier au 28 janvier, un jour avant le Derby opposant les Rouge et Noir et les Canaris. Certains témoignages recueillis y apportent un peu de lumière. Quelques instants avant minuit, un groupement composé de 30 à 40 hommes tout de noir vêtus débarque à la place Saint-Michel. Certains d’entre eux sont « équipés de genouillères et de gants renforcés ». Voici le témoignage d’un habitué des lieux : « J’étais en train de fumer une cigarette dehors, devant le bar Aeterman. J’ai vu un groupe arriver. J’ai d’abord cru que c’étaient des étudiants. Et l’un d’eux a mis une gifle à un passant. Je me suis dit, non, ce ne sont pas des étudiants, ce ne sont pas des gentils ! »

Tels des assaillants, ces hommes déferleront sur les clients des bars de la rue telle une vague, vont renverser tables et chaises et s’en serviront ensuite pour tabasser les consommateurs qui étaient attablés au dehors. « J’en ai vu plusieurs courir après un gars. Ils l’ont attrapé, l’ont cogné et lui ont défoncé le crâne par terre », affirme un témoin de la scène. Des agressions pareilles ont lieu jusqu’au-delà de 2 heures du matin.

 

Mais qui étaient ces hommes « guidés par la haine » ?

Mais qui pouvaient bien être ces hommes ? Selon un employé du café Le Comptoir, il s’agit sans nul doute de supporters de foot, « ultras » : « Ils chantaient des slogans qu’on entend dans les kops. » Selon un autre serveur : « Des ultras nantais, rennais, des faf ? Je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est qu’ils étaient guidés par la haine ! » « Leurs visages étaient cachés, mais on voyait quand même que c’étaient des blancs. »

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com