Home Les Brèves Rennes : Création d’une régie publique de gestion d’énergie solaire
Rennes : Création d’une régie publique de gestion d’énergie solaire

Rennes : Création d’une régie publique de gestion d’énergie solaire

0
0

Après avoir installé, il y a de cela 3 ans, des panneaux solaires sur les toits d’une école du quartier de La Poterie, les autorités municipales de la ville de Rennes continuent de miser sur l’énergie solaire. Et pour cause : elles viennent de voter en faveur de la mise en place d’une régie publique destinée à gérer l’énergie photovoltaïque.

« Déjà 1000 mètres carrés de panneaux solaires installés »

Bien que la création de cette régie publique ne soit pas tout de suite destinée à apporter de profonds changements à la politique de Rennes en matière de fourniture d’énergie, Daniel Guillotin, adjoint en charge de l’écologie urbaine, pense qu’elle n’était pas non moins importante : « Nous approchons des 1.000 mètres carrés de panneaux installés. Créer cette régie devenait une obligation légale. »

Même si la priorité actuelle de la ville n’est pas de ce côté mais plutôt au niveau des réseaux de chaleur, cela ne l’empêche pas de penser par exemple à installer 270 mètres carrés de panneaux solaires sur le toit d’un atelier municipal du parc des Gayeulles. « Cela couvre la consommation de quatre ménages [hors chauffage et eau chaude]. C’est infime, mais c’est utile », renchérit l’adjoint.

Quand on se rappelle également que les panneaux mis en place avant la création de cette régie avaient rapporté 25.000 euros à la ville, on comprend encore mieux l’initiative.

Des soutiens attendus des investisseurs et des habitants

La municipalité, bien qu’elle réfléchisse à installer des panneaux photovoltaïques sur tous les toits de la ville, aimerait en premier lieu contacter des investisseurs désireux d’en faire usage puisqu’elle n’a pas l’intention de financer l’opération : « Nous avons beaucoup de demandes de la part d’investisseurs. Cela permettrait d’avoir des financements pour aller plus vite et avoir un développement plus conséquent », affirme Daniel Guillotin.

En ce qui concerne les 200.000 habitants de Rennes, il a fait savoir ce qui suit : « Nous aimerions également que les habitants puissent investir financièrement dans ces projets. »

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com