Home Environnement Réduire la vitesse sur la Rocade, pour améliorer l’écologie ?
Réduire la vitesse sur la Rocade, pour améliorer l’écologie ?

Réduire la vitesse sur la Rocade, pour améliorer l’écologie ?

0
0

Qu’on se l’avoue, nous sommes actuellement à l’ère de la vitesse et de la mobilité ! Cependant, comme le progrès représente toujours des risques sur l’environnement et l’écologie des expérimentations ont été menées pendant plus d’un an. Si le rapport final a été enfin publié en ligne, il faut tout de même avouer qu’il ne met pas tout le monde d’accord. Les effets de la limitation de vitesse sur l’écologie ont été étudiés, les contrastes ont commencé à faire leur apparition, causant ainsi la colère des usagers.

 

Un résultat non attendu

Si au départ, la vitesse sur la rocade était de 110  km/h, celle-ci a été diminuée à 70 et à 90. Si les tests avec une limitation à 90 kilomètre à l’heure ont permis d’observer des résultats satisfaisants en diminuant la production de dioxyde d’azote, baisser la vitesse maximale à 70 kilomètre à l’heure n’a cependant pas servi à grand-chose. Accusés d’être responsables de l’émission de 95% de la pollution dans le secteur, les automobilistes suivent de près l’avancée des expérimentations.

 

Un retour à la case départ ?

Après plusieurs études, la vitesse maximale autorisée est revenue à 90 kilomètres à l’heure, l’association chargée de la surveillance de la qualité de l’air est formelle sur le fait que la pollution au dioxyde d’azote est surtout causé par le trafic routier. Malgré la présence d’autres facteurs, comme les systèmes de chauffage qui se fait nettement ressentir durant la période hivernale, ce sont toujours les automobilistes et notamment les conducteurs de véhicules poids lourds qui sont pointés du doigt. Chose, qui a bien entendu provoqué la grogne de ces dernier.

 

De nouvelles dispositions

Si les projets sur la rocade n’ont pas eu les résultats attendus, il faudra tout de même avouer que les retombées des expérimentations qui ont été effectuées sont tout de même positives. La maire Nathalie Appéré se trouve être confiante en ce qui concerne la gestion de la place de l’automobile dans le milieu urbain. De cette manière, les évaluations positives sur la rocade pourront être reproduits ailleurs.

 

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com