Home Société Primaire à gauche. Jean-Luc Chenut séduit par Manuel Valls
Primaire à gauche. Jean-Luc Chenut séduit par  Manuel Valls

Primaire à gauche. Jean-Luc Chenut séduit par Manuel Valls

0
0

Manuel Valls reçoit le soutien de Jean-Luc Chenut dans sa course à la primaire de 22 et 29 janvier prochain. L’ancien premier ministre pourra compter désormais sur le soutien du président socialiste du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine qui lui apporte publiquement sa voix.

 

Un candidat qui peut gagner

« La Primaire de la gauche ne doit avoir qu’un objectif : désigner un candidat en capacité de gagner l’élection présidentielle et de devenir notre prochain Président de la République, en faisant barrage à l’extrême droite et à la droite libérale et conservatrice »,  a expliqué Jean-Luc Chenut en choisissant Manuel Valls malgré ses réserves sur certaines positions du candidat sous François Hollande. « Face à un risque avéré de régression sociale et de repli sur des valeurs qui tournent le dos à l’avenir », le choix de la gauche «devra rassembler l’ensemble des femmes et hommes attachés à la solidarité, à la fraternité, au progrès économique et social, à la protection de notre environnement et à l’ouverture de notre pays sur l’Europe et sur le monde. » a analysé l’élu breton dans un communiqué de presse.

 

La création de CSG et l’expérience de Valls séduisent Chenut   

Sur le plan de la sécurité, l’élu annonce que  « Dans un contexte de menaces terroristes permanentes, et de tensions internationales élevées, il devra avoir déjà démontré sa solidité, sa détermination et sa stature d’homme d’État ». Jean-Luc Chenut reconnaît ne pas partager toutes les positions de l’ancien ministre de François Hollande mais trouve que « …les qualités démontrées par Manuel Valls dans l’exercice de ses responsabilités ; son énergie ; son courage politique ; son engagement européen »  le conduisent  à le soutenir pour la primaire de la gauche ». Il trouve également en lui, un monsieur qui « a conduit pendant presque 3 ans la politique, inscrite dans la durée, nécessaire au redressement de la France ». Un autre point qui favorise ce choix de président  d’Ille-et-Vilaine est la création d’une « part de CSG dédiée aux politiques sociales portées par les Départements »  qui ne savent plus comment répondre aux  « dépenses obligatoires » qui leur revienne.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com