Home Les Brèves Présidentielle : Une soirée électorale très agitée à Rennes malgré l’arrêté préfectorale.
Présidentielle : Une soirée électorale très agitée à Rennes malgré l’arrêté préfectorale.

Présidentielle : Une soirée électorale très agitée à Rennes malgré l’arrêté préfectorale.

0
0

Un arrêté interdisait les manifestations à Rennes du dimanche soir à Lundi matin. Mais malgré ledit arrêté, la capitale bretonne a été très mouvementée ce dimanche soir. Les manifestants ont simplement fait fi de l’arrêté.

 

Un arrêté boycotté

Christophe Mirmand, le préfet d’Ille-et-Vilaine avait pris un arrêté pour interdire dans le centre-ville de Rennes, tout rassemblement ; et ceci à compter du dimanche 17 h au lundi 6 h. En effet, il y a quelques jours des personnes non identifiées ont placardé sur certaines affiches officielles des candidats, d’autres affiches portant le message «Sans nous. Sainte-Anne, 23 avril, 18 heures. #rennesingouvernable». Un appel à manifester qui faisait craindre le pire à l’autorité préfectorale qui a voulu devancer les faits ; vu «le nombre et l’intensité des manifestations revendicatives en 2016» et les «débordements et dégradations» qui avaient été constaté lors desdites manifestations. Mais l’arrêté n’aura rien changé.

 

200 manifestations dans les rues

En effet, ce dimanche soir, environ 200 manifestants se sont regroupés dans le calme, sur la place Sainte-Anne. A l’annonce des résultats, ils se sont convergés vers la place de la République pour ensuite finir  par une manifestation sauvage dans les rues du centre-ville. Pendant la manifestation ils entonnaient des slogans comme « Macron, Le Pen, on n’en veut pas ». Mais comme l’arrêté l’avait prévu, un important dispositif policier avait été mis en place pour encadrer les manifestants. Un hélicoptère avait été même déployé. Les forces de l’ordre ont « nassés » les manifestants et les journalistes qui étaient présents à proximité du commissariat situé boulevard de la Tour d’Auvergne, avant de les repousser vers le pont de Nantes. C’est un peu après 23 que se dissipa le cortège après une dernière charge de la police. On ne note aucun blessé, ni de dégât majeur.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com