Home Société Portugal – GPA : Une femme de 50 ans accepte de porter l’enfant de sa fille
Portugal – GPA : Une femme de 50 ans accepte de porter l’enfant de sa fille

Portugal – GPA : Une femme de 50 ans accepte de porter l’enfant de sa fille

0
0

Parce que sa fille ne peut enfanter, cette femme de 50 ans a accepté de porter dans son ventre ce qui deviendra dans 9 mois son petit enfant. Cette femme très courageuse et très aimante sera la première Portugaise à passer par la GPA (gestation pour autrui).

Sa fille ne peut plus enfanter à cause d’une hystérectomie

Une vraie preuve d’amour, c’est la conclusion que l’on peut tirer du geste de cette Portugaise de 50 ans qui a accepté de porter un enfant pour sa fille. Cette dernière âgée d’une trentaine d’années a subi une hystérectomie suite à une endométriose sévère. La jeune femme ne pourra donc plus enfanter. Sa mère s’est donc portée volontaire pour aider sa fille à avoir un enfant, en ayant recours à la GPA.

Au Portugal, la loi sur la GPA est très limitée. Cette loi vient d’être votée en juillet 2016 et seuls quelques cas de stérilité féminine sont acceptés. Mais encore, la demande doit être longuement étudiée par le Conseil national de la PMA (Procréation médicalement assistée).

Ayant gain de cause, le cas de cette famille est le premier au Portugal.

Il est à remarquer que pour obtenir l’aval du Conseil National de la PMA, la femme doit avant tout être stérile, en raison d’une absence d’utérus ou un dysfonctionnement aigu de ce dernier. L’autre condition est l’absence totale de toute forme de contrepartie entre les deux parties. Tout doit être également écrit comme pour tous les  contrats. La mère porteuse et les parents biologiques doivent signer une prédisposition dans le cas où l’une des deux parties souhaiterait éventuellement procéder à une IVG.

Même si la requête a été approuvée à l’unanimité par les entités responsables, un avis favorable de l’Ordre des Médecins doit être obtenu par la famille. Le délai minimum pour obtenir cette approbation est d’environ 60 jours. Si tout se passe comme il faut, les parties concernées pourront dans les deux mois qui suivent procéder à l’insémination.

Powered by themekiller.com