Home Les Brèves Piratage informatique à la mairie de Lohéac
Piratage informatique à la mairie de Lohéac

Piratage informatique à la mairie de Lohéac

0
0

Ce mercredi, les pirates ont encore opéré en Bretagne. Cette fois c’est la mairie de Lohéac qui la victime. Les pirates ont essayé d’escroquer certaines personnes au nom d’une employée de la municipalité.

 

Pirate d’une messagerie électronique

Décidément, les mairies du département d’Ille-et-Vilaine sont dans le viseur des pirates informatiques. Qu’il vous souvienne qu’en novembre dernier, c’est la mairie de Saint-Malo qui était frappé par les pirates. Ils avaient réussi à pirater le standard de la mairie et s’en étaient servi passer des appels à l’étranger. Dans le temps, l’arnaque avait coûté la coquette somme de 80 000 euros à la municipalité de Saint-Malo qui avait porté plainte.  Aujourd’hui, c’est la mairie de Lohéac qui est la nouvelle victime des pirates informatiques. Et même si l’opération des pirates  ne semble pas porter un grand coût à la municipalité, elle demeure, toutefois, bien grave et peuvent inquiéter quant à la sécurité des installations des mairies.La méthode utilisée par les pirates ici n’est pas bien différente de celle de Saint-Malo. En effet, pour la mairie de Lohéac ce mercredi, les « délinquants informatiques » ont procédé au piratage de la messagerie électronique d’une employée de la municipalité.

 

La municipalité réagit aussitôt

Les pirates se sont servis de l’adresse piratée pour envoyer des courriers énigmatiques à certains contacts de ladite messagerie, surtout les contacts institutionnels. Aux environs de 11 h, on pouvait lire un premier message « Bonjour, puis-je te demander un service ? C’est assez urgent ». Un second message s’en suivra. Dans celui-ci, le pirate explique qu’il allait « très mal » et demande « Y’a-t-il un buraliste ou un supermarché ou Auchan non loin de toi ? ». Beaucoup des messages du genre circulent sur internet pour tenter d’escroquer les internautes. Il faut simplement les supprimer. Informé, la mairie a immédiatement réagi. Un nouveau mail indique donc aux environs de 12h45 « Notre boîte mail a été piratée ce matin, si vous avez reçu un message utilisant le tutoiement et signé [par l’employée], merci de ne pas en tenir compte et de l’effacer de votre boîte de réception. Nous faisons le nécessaire pour que cela ne se reproduise plus ». La gendarmerie de Pipriac a été saisie par la commune qui a également prévenu le service abus d’Orange.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com