Home Culture Phoenix Ancient Art : « Marble Mania » la nouvelle exposition des frères Aboutaam.
Phoenix Ancient Art : « Marble Mania » la nouvelle exposition des frères Aboutaam.

Phoenix Ancient Art : « Marble Mania » la nouvelle exposition des frères Aboutaam.

0
0

New York,  le 27 juin 2017 – « J’ai trouvé une Rome de briques, j’ai laissé une Rome de marbre », selon les mots de l’empereur Auguste, cité par l’historien romain Suetonius Tranquillus. Ali Aboutaam déclare « cela a toujours été l’une de mes citations préférées, et c’est la dévotion d’Auguste pour le marbre qui a inspiré la splendide exposition de Phoenix Ancient Art : Marble Mania ».

 

Une exposition riche de superbes textures, de translucidité, d’une myriade de couleurs et de structures cristallines sera à l’affiche à New York du 5 juillet au 25 août. Venez rendre visite à Zeus, Aphrodite, Commode et à l’aristocratie romaine dans toute leur gloire.

De tous les matériaux utilisés par les artisans antiques, le marbre est à la fois universel et unique. Cette pierre possède des qualités qui ont captivé de nombreux sculpteurs. Bien que des marbres d’autres couleurs fussent utilisés, le blanc devint le matériau le plus présent dans la sculpture grecque et romaine. Les visiteurs seront agréablement surpris par les énigmatiques « idoles » de marbre de l’âge de Bronze ancien, dont les plus connues proviennent des civilisations des Cyclades et d’Anatolie. D’une grande complexité, elles retiennent l’attention de par leurs formes abstraites et contemporaines.

Hicham Aboutaam ajoute :

« La suprématie du marbre est remarquablement attestée à travers toute l’histoire ancienne, du Sarcophage d’Alexandre à Istanbul à la Venus de Milo au Louvre, en passant par la statue d’Auguste de Prima Porta au Vatican. »



 

La folie du marbre est apparue à la Renaissance, avec l’exploration des îles grecques par les Vénitiens et les fouilles archéologiques de la Rome antique, de Pompéi et d’Herculanum. Dans le but d’acquérir de précieuses sculptures figuratives, des fragments architecturaux et des plaques couvertes d’inscriptions, artistes, architectes, savants, nobles et adeptes du Grand Tour ont envahi l’Italie, où s’est établi le marché des sculptures en marbre et, par conséquent, les écoles de restauration.

Le 5 juillet, Phoenix Ancient Art exposera les vestiges de cette grande folie du marbre avec une collection de 60 œuvres d’art d’une provenance irréprochable, dont un grand bas-relief grec classique fascinant, acquis par Jacopo Nani sur l’île de Corfou en 1761. (Jacopo et son frère Bernardo ont fondé le musée Nani à Venise, qui a cédé ce bas-relief au XIXe siècle.) La scène représente les trois filles de Zeus réunies autour d’un globe céleste qui tissent les fils de la destinée humaine. Elles se nommaient Clotho (la Fileuse), qui tissait le fil, Lachésis (la Répartitrice), qui le distribuait, et Atropos (l’Implacable), qui le coupait, déterminant ainsi l’espérance de vie d’une personne et l’heure de sa mort.

Grand bas-relief grec classique représentant les trois filles de Zeus, Clotho, Lachésis et Atropos, réunies autour d’un globe céleste qui tissent les fils de la destinée humaine.

 

 

Une autre pièce maîtresse de l’exposition est le bas-relief de la couse d’Apobate, un chef-d’œuvre grec de renommée mondiale, dont la provenance récemment découverte le place dans la collection de Sir Donohue et de la comtesse Bernardine à Los Angeles, dans les années 1960.  Voir l’article du LA Times sur la famille de la comtesse Bernardine : « A Tycoon With a Gift for Generosity » (un magnat avec un don pour la générosité).  Ce bas-relief représente un athlète dans une course d’apobates, qui consistait à monter et descendre d’un quadrige (un char tiré par quatre chevaux) en mouvement. Les courses d’apobates constituaient l’attraction principale des Panathénées à Athènes, où elles furent introduites par le légendaire roi Érichthonios et qui apparurent par la suite sur la célèbre frise du Parthénon.

Bas-relief de la course d’Apobate représentant un athlète disputant une course, dont le principe était de monter et descendre d’un quadrige en mouvement.

 

« Marble Mania » ouvrira ses portes au public du 5 juillet au 25 août 2017, au 47, East 66th street, New York, de 10 h à 17 h 30, du lundi au vendredi.

 

A Propos de Phoenix Ancient Art:

Avec des galeries à New York, USA et Genève, en Suisse, Phoenix Ancient Art est l’un des plus grands marchands d’antiquités rares et sublimes au monde, avec une prédilection pour l’art grec, romain, proche-oriental et égyptien.  Ses œuvres ont été acquises par les plus prestigieux musées au monde ainsi que par des collectionneurs privés. Phoenix Ancient Art est une entreprise familiale de deuxième génération fondée par Sleiman Aboutaam en 1968, qui perdure aujourd’hui sous la direction de ses fils, Hicham et Ali Aboutaam.

Powered by themekiller.com