Home Les Brèves Métro de Rennes : redémarrage des travaux sous haute surveillance
Métro de Rennes : redémarrage des travaux sous haute surveillance

Métro de Rennes : redémarrage des travaux sous haute surveillance

0
0

Elaine, le tunnelier qui doit creuser la ligne B du métro de Rennes, était à l’arrêt depuis le 19 novembre 2016 après l’effondrement, rue de Saint-Malo. Or, chaque jour d’arrêt de la machine coûte 109 000 €. Pour éviter une nouvelle catastrophe, le redémarrage des travaux est désormais sous la surveillance de techniciens qualifiés, de jour comme de nuit.

 

Réparations des dégâts du mois de novembre terminées

Il y a près d’un mois, plus précisément le 16 janvier 2017, le maître d’ouvrage, Semtcar, a annoncé le redémarrage des travaux sur le métro de Rennes dans les prochains jours. Il a également expliqué que l’arrêt du tunnelier n’aurait pas d’impacts sur le calendrier de réalisation des travaux. La semaine dernière, Semtcar a rappelé dans une interview que les travaux de réhabilitation du sous-sol dans le périmètre du fontis et sous le magasin Noz sont terminés.

Apparemment, il y avait un affaissement en surface au niveau de cette localisation à cause de la présence d’une cavité en profondeur. Le maître d’ouvrage a ajouté qu’il a déjà demandé à l’entreprise de reprendre le creusement en direction de Jules-Ferry.

 

Plusieurs précautions à la clé pour éviter le pire

Afin d’assurer la mise en œuvre de bonnes pratiques et réagir le plus vite possible en cas d’incident grave, Rennes métropole a pris quelques précautions essentielles. Dorénavant, l’avancée du tunnelier sera contrôlée en permanence par des techniciens qui superviseront également toutes les opérations planifiées. Cette suivie se fera 24heures/24 et 7jours/7.

À noter que chaque jour d’arrêt de l’Elaine coûte 109 000 € en perte d’exploitation et que la rallonge financière se chiffre déjà à environ un million d’euros après ces 90 jours de pause. Les enquêtes pour déterminer la véritable cause de l’effondrement sous le magasin Noz sont encore en cours sous une expertise mandatée par le tribunal administratif.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com