Home Les Brèves Les migrants découvrent Fougères et ses alentours
Les migrants découvrent Fougères et ses alentours

Les migrants découvrent Fougères et ses alentours

0
0

Fin Octobre, une centaine de migrants venant directement de Calais ont posé leurs valises en pays de Fougères, à Beaucé. Ils en ont profité pour découvrir la ville et sa région.

Le point sur la situation des migrants à Fougères

Après les 49 migrants arrivés lundi soir, 31 ont posé leurs valises mardi soir à Beaucé, près de Fougères. Contrairement aux premiers, qui séjournent au Mainotel, ces derniers sont logés dans l’hôtel Beauséjour.

Loin des multiples polémiques par rapport à l’accueil des migrants ces derniers temps, l’accueil s’est effectué dans le plus grand calme grâce notamment aux bénévoles.

Mardi dernier, 31 migrants ont donc été accueillis par l’opérateur Coallia ainsi que le collectif, réunissant plus d’une dizaine d’associations locales.

Ainsi, le parking de l’hôtel Beauséjour n’a jamais été aussi vivant que maintenant. Coté occupation, les migrants jouent tranquillement au football. Petit à petit, ces hommes commencent à trouver leurs marques.

Un dépaysement total à Faugères pour ces migrants

Pour rappel, tout a débuté il y a quelques semaines, lors du démantèlement de la fameuse jungle de la ville de Calais.

Pour ce qui est du logement, les migrants sont répartis à quatre dans des chambres minuscules. En outre, la nourriture proposée n’est pas halal et il n’y a aucune mosquée à l’horizon. Le sentiment de solitude se fait ainsi forcément sentir pour ces personnes.

Pour autant, ces migrants ne perdent pas le sourire. Le moindre visiteur est accueilli très chaleureusement et ces hommes sont contents d’être ici.

Ces migrants de Faugères ont été contraints de partir

Ces derniers jours, des Afghans munis de sandales se sont amusés à improviser une partie de cricket. Cependant, pour beaucoup, la barrière de la langue n’aide vraiment pas à communiquer avec les autres.

Contrairement aux idées reçues, ces gens ne sont pas en France pour l’argent. La plupart ont été contraints de partir, pour sauver leur vie. En arpentant les rues à Fougères avec les bénévoles, ils rêvent tout simplement d’une nouvelle vie.

Powered by themekiller.com