Home Société Législative dans les Côtes-d’Armor : le tsunami ravageur de la vague Macron
Législative dans les Côtes-d’Armor : le tsunami ravageur de la vague Macron

Législative dans les Côtes-d’Armor : le tsunami ravageur de la vague Macron

0
0

Cela aurait pu être un parcours sans faute… La République en Marche a tenu en respect la plupart des partis politiques dans les Côtes-d’Armor. Quatre des cinq sièges disponibles dans le département, c’est mieux que le Parti Socialiste en 2012…

 

Seul Marc Le fur résiste

Tel un tsunami, La République en Marche a presque ravagé tous les sièges disponibles dans le département des Côtes-d’Armor lors des législatives passées. Seul le candidat républicain, Marc Le Fur, résiste à la vague Macron en obtenant 54.32% des voix lors du second tour face au candidat d’En Marche, Olivier Allain qui a obtenu 45.68%.

Excepté Le Fur qui n’a pas été emporté par cette vague Macron, ce sont les députés socialistes qui ont particulièrement souffert de cette prouesse électorale des macronistes. On note à cet effet la défaite d’Annie Le Houérou, député socialiste sortante, face à Yannick Kerlogot (LREM) dans la circonscription de Guingamp avec un score électoral qui frise la résistance, soit 49.51% contre 50.49%. C’est d’ailleurs le score le moins large. A saint Brieuc, c’est le candidat d’En Marche, Bruno Joncour, qui arrive largement en tête du scrutin avec 60% des suffrages exprimés face à Michel Lesage, le socialiste sortant. L’autre victoire est celle du rwandais Hervé Berville dans la circonscription de Dinan. A 27 ans, le jeune économiste naturalisé français arrive largement en tête avec 64% face au candidat des républicains, Didier Déru.

Le plus grand score d’En Marche dans le département a été réalisé par Eric Bothorel, l’ex suppléant de Corinne Erhel, morte le 05 mai dernier à la veille de l’élection présidentielle. Ce dernier battra avec 66.41% des suffrages le maire de Paimpol, Jean-Yves de Chaisemartin.

 

Mieux que le PS en 2012

Pour ces élections dans les Côtes-d’Armor, plusieurs faits retiennent l’attention. D’abord l’évincement du PS du département, car tous ses représentants y ont été battus, ensuite le maintien du candidat républicain, Marc Le fur dans sa circonscription pour la cinquième fois d’affilée. D’ailleurs ce dernier qualifiera sa victoire de « victoire du travail et de la fidélité ».  Enfin l’élection du jeune Hervé Berville d’origine rwandaise ; à 27 ans l’homme va siéger désormais au parlement français. Toute chose qui concourt à donner à En Marche l’image d’un parti représentatif dans l’arène politique.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com