Home Les Brèves Législative dans les Côtes d’Armor : La République en marche a le vent en poupe
Législative dans les Côtes d’Armor : La République en marche a le vent en poupe

Législative dans les Côtes d’Armor : La République en marche a le vent en poupe

0
0

Après le succès électoral de leur leader, aux présidentielles passées, la République en marche entre dans la danse des législatives avec de sérieuses chances de gagner de nombreux sièges. Dans les Côtes d’Armor, les choses s’annoncent d’ailleurs favorablement pour Macron et sa troupe.

 

Le parti socialiste plus que jamais mis à mal

En effet, ces législatives pourraient porter un coup dur au parti socialiste qui détient quatre circonscriptions sur les cinq que compte le département à l’issu des législatives de 2012. Mais pour ces élections, les chances de gagner semblent s’amenuiser pour la troupe de Jean-Christophe Cambadélis.

Les députés sortants du parti socialiste devront affronter non sans risque les représentants de la République en marche. La première, la deuxième et la quatrième circonscription se verront défendre par les députés sortants Michel Lesage, Viviane Le Dissez  et Annie le Houérou face aux candidats de la République en marche Bruno Joncour, Hervé Béville et Yannick Kerlogot.

Quant aux deux autres circonscriptions, la troisième et la cinquième, les choses sont encore plus complexes. Le PS n’ayant pas de candidat dans la troisième, devra tout faire pour sauver le siège vacant laissé par la titulaire dans la cinquième circonscription.

 

Eric Bothorel : suppléant de Corinne Erhel député de la cinquième circonscription

Alors qu’elle soutenait, Macron pendant la campagne, la députée socialiste, Corinne Erhel, est morte au cours d’un meeting le 5 mai dernier avant le second tour. C’est son suppléant Eric Bothorel qui est désormais proposé pour la cinquième circonscription sous les couleurs de la République en marche. Il devra faire face à Eric Robert du PS, un ancien compagnon.

De façon générale, les couleurs de ces législatives s’annoncent rouges pour le PS. Les « macronistes », quant à eux, sont pour le moment partis favoris. En 2012, après l’élection de Hollande, le PS avait remporté presque tous les sièges dans ce département. Est-ce un hasard ou juste le simple jeu politique ?

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com