Home Société Le père Régis Peyrard reconnaît ses actes de pédophilie
Le père Régis Peyrard reconnaît ses actes de pédophilie

Le père Régis Peyrard reconnaît ses actes de pédophilie

0
0

Le père Régis Peyard reconnaît avoir perpétré des actes pédophiles. C’est ce que l’évêque de Saint-Etienne, Sylvain Bataille, a déclaré ce mardi après-midi, tout en ajoutant que le prêtre est maintenant très âgé mais qu’il reconnaissait que ces actes étaient très graves. L’accusé est Régis Peyard, un prêtre aujourd’hui âgé de 84 ans.

L’évêque Sylvain Bataille, en plus d’annoncer la culpabilité du père Régis Peyard, a ajouté qu’une procédure canonique a été engagée à l’encontre de ce dernier. En effet, cet homme d’Eglise qui  a été en poste dans les paroisses de Saint Just, de Sainte Thérèse du Rond-Point et de Saint Rambert est présentement accusé d’avoir perpétré des agressions sexuelles sur trois mineurs. Les faits qui l’accablent datent de 30 ans mais sa première mise en cause date de l’année 2000. En effet, deux victimes du père Régis Peyard l’ont dénoncé cette année là auprès du diocèse pour les abus qu’il avait perpétrés à leur encontre. Le troisième signalement quant à lui date de 2014. Sylvain Bataille a ajouté que le prêtre présentait des difficultés de mémoire en rapport aux faits qui l’accablent.

Aucune procédure judiciaire en cours

En 2000 et en 2014, quand les victimes de Régis Peyard se sont manifestées, un signalement a été systématiquement fait auprès de la justice selon l’évêque.  Cependant, aucune procédure judiciaire ne vise le prêtre bien que les attouchements sexuels dont il est l’auteur soient prescrits. Une source a juste indiqué que le Pierre Joatton, évêque de l’époque, aurait fait en sorte de limiter au maximum le contact de Régis Peyard avec les enfants. Pour ce faire, il a été envoyé en maison de retraite et exerçait un ministère restreint. Tout en admettant la gravité des actes du prêtre, l’évêque Sylvain Bataille s’inquiète également du fait qu’il aurait pu avoir d’autres victimes.

Powered by themekiller.com