Home Culture Le monastère Saint-Nicolas à Vitré se cherche une nouvelle vie
Le monastère Saint-Nicolas à Vitré se cherche une nouvelle vie

Le monastère Saint-Nicolas à Vitré se cherche une nouvelle vie

0
0

Classé monument historique, le Monastère Saint-Nicolas de Vitré cherche une seconde vie. Ainsi, des étudiants de l’école d’architecture de Rennes se sont penchés sur son futur.

Une première réunion de travail par rapport au monastère Saint-Nicolas

Vincent Jouve connaît le patrimoine vitréen par cœur. En effet, il est architecte des bâtiments de France pendant 15 ans, en charge de la ville de Vitré. En outre, il enseigne à l’École nationale d’architecture de Bretagne. C’est le vendredi 18 novembre 2016, il a dirigé une première réunion de travail en ce qui concerne le monastère Saint-Nicolas.

Formation des futurs architectes au recyclage

Il faut savoir que le monastère appartient à l’association AIS 35. Pour ce qui est de la chapelle ainsi que de ses annexes, c’est la Ville qui les possède. Tous deux s’interrogent sur la destination de ce joyau du patrimoine vitréen.

C’est pourquoi un partenariat avec l’Ensab a été conclu, concrétisé par un projet d’études nommé Vitré : enjeux et devenirs du Monastère Saint-Nicolas.

De novembre 2016 à juillet 2017, à peu près 90 étudiants vont étudier ce monument. La démarche consiste à former ces architectes en herbe au recyclage. La question de la transmission est essentielle. Il faut savoir qu’afin de comprendre l’anatomie d’un bâtiment, les architectes doivent tout d’abord le dessiner.

Le travail sur site des étudiants débute ce vendredi 25 novembre. Ces derniers seront suivis dans ce projet par Arnaud Le Hégarat, cinéaste indépendant. Sa mission sera d’immortaliser cette aventure d’une année.

Conférences et expositions en février 2017

La restitution sera l’objet d’une exposition début 2017, certainement le 10 février. C’est la même journée qu’un cycle de conférences aura lieu, ainsi que l’organisation de visites du monastère.

Ensuite, les travaux des troisièmes années serviront de base aux étudiants de Master 2. De février à juin 2017, ces derniers auront la mission de proposer des projets sur l’usage futur des bâtiments. Des propositions qui seront rendues publiques durant l’été prochain.

Powered by themekiller.com