Home Economie Grande Bretagne : un salaire 132 fois supérieur à la moyenne pour les grands patrons
Grande Bretagne : un salaire 132 fois supérieur à la moyenne pour les grands patrons

Grande Bretagne : un salaire 132 fois supérieur à la moyenne pour les grands patrons

0
0

Une étude réalisée conjointement par deux organismes a révélé le salaire perçu par les dirigeants des 100 plus grandes entreprises du Royaume-Uni. D’après cette étude, ces dirigeants perçoivent un salaire 132 fois supérieur au montant d’un salaire moyen. Autrement dit, il faut 132 ans de travail à un cadre moyen pour gagner le salaire annuel de ces grands patrons.

Un salaire moyen qui s’élève à 5,14 millions d’euros en 2016

Selon les études réalisées par le CPID (Chartered Institute of Personnel and Development) et le think-tank, les patrons des groupes de FTSE-100 ont gagné, en moyenne, 5,14 millions d’euros en 2016. Un salaire qui représente 132 fois celui d’un employé travaillant à temps plein.

Martin Sorrel, dirigeant de l’entreprise de publicité WPP, se trouve en tête de liste. Ce dirigeant est ainsi le Britannique le mieux payé avec un salaire annuel de 48 millions de livres en 2016.

Mark Cutifani, dirigeant de la compagnie minière Anglo American, se retrouve après Martin Sorrel avec une augmentation de plus de 4% en 2016, soit 4 millions de livres de plus.

Toutefois, une baisse de moins de 17% a été observée sur le salaire de ces dirigeants par rapport à ce qu’ils ont gagné en 2015.

Les études  ont également révélé des écarts importants entre les salaires perçus par chaque dirigeant de ces 100 plus grandes entreprises britanniques.

Des salaires qui suscitent de vives réactions

La constatation des montants perçus par ces grands patrons britanniques n’a déjà pas manqué de susciter les réactions de la Première ministre Theresa May. Lors des élections législatives en juin dernier, celle-ci incluait dans son programme son intention de favoriser le contrôle du salaire de ces dirigeants par les actionnaires et par les salariés, ceux-ci agissant à travers le conseil d’administration.

Les questions sur l’égalité du genre ont également été abordées suite à cette étude. Ainsi, il a été remarqué que les hommes sont surreprésentés dans la direction de ces cent plus grandes entreprises britanniques. On compte 8 hommes dirigeants pour 6 femmes.

Outre la surreprésentation des hommes, une inégalité au niveau du salaire a également été mise en relief. En effet, les femmes en tête de ces grandes entreprises gagnent 45% de moins, soit 2,6 millions de livres annuels, par rapport à leur homologue masculin avec 4, 7 millions de livres.

Réduire les écarts de salaire, c’est ce qui a été suggéré par les acteurs de cette étude très ciblée en guise d’objectif. Reste à savoir s’ils seront écoutés ou non.

Powered by themekiller.com