Home Economie Financement de la ligne b de métro
Financement de la ligne b de métro

Financement de la ligne b de métro

0
0

Arts, musiques et technologies… et une bonne part de rêve. Après une première invitation, en mars 2013, Electroni[k] revient aux Champs Libres dans le cadre des Premiers dimanches. Baptisée « Le Monde des possibles ».

Le vice-Président de la BEI se déplace
à Rennes pour signer le prêt

Vendredi 23 janvier 2015, Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole, et Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la Banque européenne d’investissement, en charge de l’innovation et responsable des activités de la BEI en France, signeront la convention de financement portant sur un prêt, d’un montant exceptionnel pour une collectivité, de 300 millions d’euros, sur trente ans, pour la réalisation de la ligne b de métro.
Pour la BEI, c’est l’occasion de réaffirmer son rôle de bras financier de l’Union européenne, en soutien des investissements structurants des collectivités au bénéfice des citoyens.
Pour Rennes Métropole, c’est l’assurance de pouvoir assurer une grande partie du financement de cet équipement structurant aux conditions les plus favorables du marché.
Un projet d’une ampleur exceptionnelle
La construction de la deuxième ligne de métro, qui reliera l’éco-quartier de la Courrouze à l’éco-cité ViaSilva est actuellement l’un des plus gros chantiers de travaux publics en France, avec un investissement d’1,2 milliard d’euros HT. D’après la Fédération du bâtiment et des travaux publics d’Ille-et-Vilaine, 5500 emplois seront nécessaires à la réalisation de la ligne b (emplois directs et indirects).
La mutation d’une Métropole
Plusieurs projets structurants vont aboutir entre 2016 et 2020, d’autres seront bien avancés : une cité internationale des enseignants-chercheurs, un centre des congrès, la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) qui mettra Rennes à 1 h 27 de Paris, un pôle d’échanges multimodal de la gare de Rennes, une seconde ligne de métro, de nouveaux quartiers, accueillant logements et activités. Ces grands projets vont contribuer à identifier Rennes comme une Métropole de dimension européenne, confortant son attractivité et son dynamisme.

« Tous les chantiers que nous avons lancés – deux milliards d’investissement sur le mandat – changeront le visage de la Métropole » insiste Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole. « Avec la ligne b, c’est l’acte II de notre métropole durable. Une métropole durable qui continue à économiser l’espace, qui continue à accueillir de nouvelles familles et des emplois. Une métropole durable qui fait plus que jamais le choix des transports collectifs. »

Plan de financement20 % de subventions, 40 % d’autofinancement et 40 % d’emprunts.
Les études et travaux de réalisation de la ligne b, sont cofinancés par l’Union
européenne, l’État (Programme d’Investissements d’Avenir), la Région Bretagne
et le Département d’Ille-et-Vilaine.

Powered by themekiller.com