Home Economie Donald Trump : l’aide fédérale à Porto Rico sera limitée
Donald Trump : l’aide fédérale à Porto Rico sera limitée

Donald Trump : l’aide fédérale à Porto Rico sera limitée

0
0

Le président des États-Unis Donald Trump s’est attaqué jeudi à Porto Rico, dévasté par l’ouragan Mari, en insistant sur le fait que l’aide fédérale sera limitée et blâmera le territoire américain pour ces luttes financières. La chambre des représentants américaine s’est dirigés vers l’adoption d’un programme d’aide en cas de catastrophe en investissant 36,5 milliards de dollars, y compris une aide pour Porto Rico.

Une enveloppe de 36,5 milliards pour les sinistrés

Porto Rico s’est effondré depuis l’ouragan Maria ayant frappé le pays il y a trois semaines. Cette catastrophe a laissé la mort et la destruction dans une crise humanitaire inimaginable. Maria est responsable de 45 morts à Porto Rico, et 90% de l’île est toujours sans électricité. Le gouvernement espère pouvoir complètement rétabli l’électricité d’ici le mois de mars. D’après la publication de Donald Trump sur Twitter, les infrastructures insulaires étaient en très mauvais états déjà avant l’ouragan. Il a reproché à Porto Rico sa crise financière imminente due à un grand manque de responsabilité. Les démocrates ont déclaré que les attaques de Trump étaient « honteuses », étant donné que les citoyens américains de plus de 3 millions d’habitants de Porto Rico sont confrontés à des difficultés. D’après les statistiques du gouvernement, un tiers de l’île est encore en manque d’eau courante propre et seulement 8% de ses routes sont praticables.

Une île très endettée

L’aide fédérale s’élève à 36,5 millions de dollars. Pour le moment, cela reste bien moindre que celle allouée après le passage des tempêtes en Floride et au Texas qui faisait une somme de 40 milliards de dollars de plus. En plus de la crise humanitaire, le gouvernement fédéral doit étudier comment gérer la dette de plus de 70 milliards de Porto Rico. Donald Trump a suggéré qu’il pourrait supprimer les obligations, bien que la Maison-Blanche a fait marche arrière sur cette déclaration.

Powered by themekiller.com