Home Les Brèves Des pêcheurs voleurs à Saint-Malo
Des pêcheurs voleurs à Saint-Malo

Des pêcheurs voleurs à Saint-Malo

0
0

Des marins de la Compagnie des pêches ont été condamnés à Saint-Malo. En effet, ils ont été sanctionnés pour avoir emporté plus de godaille que ne l’autorise la loi.

Une surveillance à l’origine de l’arrestation des pêcheurs voleurs

Dans le secteur de la mer, tout le monde connaît la godaille. Il s’agit tout simplement de cartons de faux poissons. Chaque marin-pêcheur peut emmener chez lui un carton de 14 kg maximum. À l’intérieur, il y a une multitude de poissons, qui auraient tous pu être remis en mer comme les joues de morue ou les collets.

Cependant, à la Compagnie des pêches, les habitudes sont autres. Après une dénonciation de pratique irrégulière en ce qui concerne les quotas de godaille, les policiers surveillent activement la compagnie depuis cette année.

Installés au quai Duguay-Trouin, c’est il y a à peine quelques jours qu’un va-et-vient de cartons est remarqué pendant une nuit. En effet, plusieurs voitures sont chargés. Par la suite, ces dernières ont été interpellées par des voitures de police.

Plus d’une centaine de cartons volés à Saint-Malo

Dans la première camionnette interceptée, plus d’une centaine de cartons est découvert. Il s’agit du véhicule du capitaine du bateau. Il est employé dans l’entreprise depuis plus de 17 ans. Plus de 60 boites sont retrouvés dans sa voiture. Évidemment, c’est beaucoup plus que le simple carton réglementaire. Cependant, pour le ministère public, peu importe le nombre de cartons volés car un seul carton en trop est considéré comme du vol.

La seconde voiture stoppée appartient au lieutenant du bateau. Dedans, 25 cartons ont été retrouvés représentant plus de 350 kg. La plupart des pêcheurs ont déclaré qu’ils ne pensaient pas que cela aurait des répercussions aussi grandes.

Les sanctions pour ces pêcheurs voleurs de Saint-Malo

Après plusieurs heures de débats, la peine du capitaine est tombée : Douze mois de prison avec sursis et 20 000 € d’amende. Pour ce qui est du frère de ce dernier, il s’en sort avec deux mois de prison avec sursis. En outre, ils ont également pour obligation d’indemniser la Compagnie des pêches de la somme de 6 292 €.

Le lieutenant, quant à lui, a eu une peine de six mois de prison avec sursis. Concernant son frère : deux mois avec sursis. A eux deux, ils devront indemniser la société de 2 132 €.

En outre, ils rembourseront tous solidairement, à l’entreprise les frais de justice de 1 500 €. Enfin, dernier point, la demande concernant le remboursement de 18 130 € pour ce qui est du renouvellement des boîtes de poissons a quant à elle, été refusée.

Powered by themekiller.com