Home Emploi Brève amélioration sur les embauches
Brève amélioration sur les embauches

Brève amélioration sur les embauches

0
0

Si certains parlent de record, d’autre n’hésitent pas à y voir un tournant décisif dans la lutte contre le chômage des jeunes en France. Durant le segment avril juin, la France a enregistrée, selon l’Acoss, des déclarations d’embauche records, jamais enregistrées au cours d’un seul semestre, avec +5,7 % pour les emplois en CDI et pour les contrats de plus d’un mois sans intérim, ils seraient plus de deux millions.

Recrudescence des CDI

Durant la période avril-juin, 914 000 déclaration d’embauche en CDI ont été enregistrées par l’organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale soit une hausse considérable de +5,7 %, contre 1,9 millions en CDD supérieur à un mois soit une hausse de +1,8%. Pendant ce temps, l’Acoss annonce près de 6,3 millions d’embauches (+1 %) rien qu’au second semestre avant de conclure que près de 85,7% de cet effectif avaient contracté un CDD. Une telle croissance serait sans doute appuyée, selon l’Acoss, par l’avènement futur d’un dispositif mis en place depuis 2016 par l’ancienne majorité et dénommée « Embauche PME » et destiné à encourager la création d’emplois avec à la clef une aide estimée à 4 000 euros sur deux ans destinée aux entreprises comptant moins de 250 employés pour l’embauche en CDI ou en CDD supérieur à 6 mois d’un employé rémunéré jusqu’à 1,3 fois le SMIC.

Une forte croissance annuelle

La croissance n’est pas uniquement trimestrielle, elle serait annuelle avec un résultat de +7,9 % notamment soutenue par la hausse trimestrielle des embauches en CDI évaluée à +12,2%, contre +4,5% pour les embauches en CDD qui se portent au mieux depuis un certain temps.

Les PME s’intéressent à tous les métiers

L’évolution des embauches dans le courant du second semestre est universelle, cependant, elle se fait plus sentir dans les entreprises disposant de moins de 20 salariés +5,9 % contre +1,9% pour celles qui en ont plus de 20. Mais aussi, il faut noter qu’elle concerne tous les secteurs dont l’industrie et la construction avant de s’intéresser au secteur tertiaire.

Pas d’impact sur le chômage

L’évolution des embauches ne sera pas assez conséquente pour redresser la courbe du chômage qui en dehors des évolutions connues, restera secouée par davantage de jeunes sur le marché du travail à cause d’une forte démographie, mais aussi la prolongation de la durée de cotisation qui diminue les départs en retraite. Une combinaison de facteur qui continue de boucher le marché de l’emploi français.

Powered by themekiller.com