Home Les Brèves Brest : Des coups de feu sur la place de la liberté
Brest : Des coups de feu sur la place de la liberté

Brest : Des coups de feu sur la place de la liberté

0
0

Dans la nuit du lundi à mardi, un policier âgé de 50 ans, accusé d’avoir tiré deux fois sur un groupe de personnes, a été placé en garde à vue. Une enquête est ouverte….

 

Le nombre de victimes

Devant la place de la liberté à Brest, un policier désigné « hors-service » a fait usage de deux coups de feu à proximité d’un groupe de personnes. L’enquête suit toujours son cours mais la scène du crime ainsi que le déroulement exact des faits, restent toujours dans le flou. La gravité de la situation repose alors sur une question : le nombre de morts ou de blessés. Heureusement, le gardien de la paix n’a fait aucune victime, toutefois, des poursuites pénales sont au rendez-vous.

 

Alcoolisé et armé

Selon la nature des engagements à laquelle sont soumis les défenseurs de la loi,  la justice dispose en effet de différentes précautions et mesures pour sanctionner les manquements d’un policier à ses devoirs. Rassemblés sur la place de la Liberté, un policier non dans l’exercice de ses fonctions, a alors lancé des coups de feu à proximité d’un rassemblement de personnes. Manquements graves à ses obligations dont le policier se devait de respecter, il a été découvert alors que ce dernier était même sous l’effet de l’alcool.

 

Des enquêtes sont attendues

Selon le parquet qui ouvre l’enquête auprès de l’IGPN ou Inspection générale de la police nationale, il s’agissait, pour ce cas, d’une «  violence avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique ». En effet, l’une des catégories la plus essentielle dans le cadre des règlements qui régissent les fonctionnaires  est surement les manquements, surtout inconscients, à des obligations professionnelles. Acte étant qualifié alors de faute disciplinaire, les mesures qui en découlent seront surement dans le cadre  des sanctions disciplinaires. En outre, deux enquêtes pour tentative de meurtre ont déjà été ouvertes : l’une judiciaire et l’autre administrative. Cette dernière sera à la charge de l’inspection générale de la police.

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com