Home Environnement Barrages d’Ille-et-Vilaine : jamais un niveau aussi bas
Barrages d’Ille-et-Vilaine : jamais un niveau aussi bas

Barrages d’Ille-et-Vilaine : jamais un niveau aussi bas

0
0

Manque de pluie : c’est la raison annoncée par la préfecture d’Ille-et-Vilaine qui explique ce niveau d’eau historiquement aussi bas pour un début d’année. D’habitude en hiver, le niveau d’eau gagne en hauteur « avec la reprise des pluies et la baisse d’activité de la végétation », mais pour cette année, c’est le contraire.

 

Des villes plus touchées

L’alerte touche surtout les secteurs comme Saint-Malo et Vitré. Pour Saint-Malo, par exemple, le niveau de l’étang de Beaufort, à Plerguer est maintenant dans son niveau le plus bas.

Côté Vitré, on est allé chercher des moyens de secours parce que tellement l’eau est insuffisante. Ainsi,  pour la première fois de son  histoire, c’est en mode « secours » qu’on a utilisé le canal qui relie Rennes à Vitré. En une journée, les réserves du bassin de Rennes fournissent plus de 8 000 m3 d’eau à Vitré. Cette canalisation longue de 24 km, qui sert souvent à relier les réserves des deux villes voisines mais jamais dans ce contexte de « secours », est maintenant alors d’une importance capitale pour l’approvisionnement en eau de Vitré en cette période.

En conséquence, le préfet d’Ille-et-Vilaine a pris les dispositions nécessaires. La plus grande est de limiter le débit  d’eau relâché dans les cours d’eau en aval des barrages. Ceci dans le but de stocker le maximum d’eau dans les barrages.

 

Des recommandations pour la population

Pour toutes ces raisons, les consommateurs d’eau sont priés de civisme en essayant de ne pas gaspiller, au maximum, ces précieuses sources de vie. Ainsi, il est fort apprécié que chacun suit les quelques conseils assez logiques comme ne pas laisser en permanence l’eau couler pendant la toilette, choisir les douches contre les bains, vérifier l’état du compteur pour éviter d’éventuelles fuites, etc.

De son côté, la préfecture essaye aussi de faire son maximum : rassembler le comité sécheresse, augmenter la surveillance du niveau d’eau dans les barrages, …  

Stephane Sirelon Journaliste expérimentée et pluri médias, j’ai travaillé au cours de mes 15 ans de carrière pour rédactions nationales et régionales. Passionnée par l’Ille-et-Vilaine, sa culture, son patrimoine je suis aujourd’hui exclusivement rédacteur web autour de cette thématique. Je vous ferais partager toute l’actualité de l’Ille-et-Villaine, de son patrimoine à sa culture en passant par sa gastronomie et les sorties, l’économie, la santé…

Powered by themekiller.com