Home Environnement A Guichen des élèves découvrent le tri sélectif
A Guichen des élèves découvrent le tri sélectif

A Guichen des élèves découvrent le tri sélectif

0
0

Une classe de CM2 de l’école Jean Charcot de Guichen a visité, mardi 19 février, la déchetterie de Guichen et la recyclerie de Bain-de-Bretagne.

Une éducation à l’environnement

L’école primaire Jean Charcot de Guichen, qui accueille 210 élèves, a décidé de construire son projet sur l’éducation à l’environnement pour un développement durable. « Nous avons voulu particulièrement cette année sensibiliser les enfants au tri sélectif » explique Claire Divanach, enseignante d’une des classes de CM2 qui a visité, mardi 19 février, la déchetterie de Guichen et la recyclerie de Bain-de-Bretagne. « Au niveau de l’école, on mène des actions qui apprennent aux enfants à trier : pourquoi il faut trier, comment trier » ajoute-t-elle. Pour cela, elle a fait appelle à Jean-Marie Felder, animateur du Syndicat mixte de collecte et de traitement des ordures ménagères (SMICTOM) du nord de l’arrondissement de Redon. Le SMICTOM gère les cantons de Pipriac, Guichen, Grand-Fougeray, Bain-de-Bretagne, Sel-de-Bretagne et Maure-de-Bretagne qui regroupent 47 communes.
M. Felder intervient auprès de la classe de Mme Divanach depuis le mois de janvier. « Cette classe là, je l’ai vu deux fois »raconte-t-il. « La première fois, on a parlé de ce qu’était un déchet, des différentes familles de déchets. Lors de la deuxième intervention, on a évoqué plutôt le tri des déchets. On a détaillé tout ce qu’on peut jeter. » Les visites de la déchetterie de Guichen et de la recyclerie de Bain-de-Bretagne étaient l’occasion de mettre en pratique ce qui avait été vu en classe.

D’ambassadeurs du tri sélectif à éco-citoyens

A Guichen, les habitants trient leurs déchets. Malgré leur bonne volonté, ils commettent encore des erreurs que les enfants vont leur apprendre à corriger. « Bien sûr, ils représentent un vecteur important de l’information dans les familles » explique l’animateur du SMICTOM. « Chaque enfant devient le trieur de la maison, incitant, je pense, les parents à mieux trier. Quand les parents se trompent, ils sont là pour rectifier les mauvais gestes de tri qui se sont installés au fur et à mesure. Par exemple, lorsqu’ils mettent tous les plastiques dans le sac jaune alors que seuls les bouteilles et les flacons sont recyclables. Les enfants de cette classe vont pouvoir le dire à leurs parents. »
Pour Jean-Marie Felder comme pour Mme Divanach, l’échange avec les parents mais aussi les plus jeunes tient une place importante dans la sensibilisation aux questions d’environnement et de développement durable. L’institutrice précise :  » La visite n’est programmée que pour les CE2 et les CM. Mais on envisage des actions qui vont être mises en place par les plus grands en direction des plus petits. » L’objectif est de faire comprendre à tous que le tri sélectif s’inscrit dans une démarche plus large visant à acquérir un comportement global et quotidien d’éco-citoyen, à appliquer « tous les jours, quel que soit l’endroit où l’on se trouve » insiste Mme Divanach. L’école Jean Charcot s’est d’ailleurs inscrite dans le dispositif éco-école qui consiste en une démarche de réflexion traduite en actes éco-citoyens au niveau de l’école mais élargie aux parents d’élèves et aux partenaires de la commune.

Powered by themekiller.com